Une cabine accueillante avant chaque départ

Le nettoyage et l’armement cabine sont les deux métiers de Servair directement connexes au catering. En France et à l’international, pour chaque type d’appareil et chaque type de vol, Servair développe des plans d’armement et des types de nettoyage spécifiques.

Réactivité et précision au service de la propreté et de l’armement des avions

Pour le compte de plus de 100 compagnies aériennes, à Paris, dans les DOM ou en Afrique, Servair planifie quotidiennement des centaines d’interventions de nettoyage et d’armement. Entre les arrivées et les départs de vols, les équipes de nettoyage ont entre 30 minutes et plus de 2 heures pour assurer leurs prestations, avec l’impératif d’un service conforme dans le délai imparti.

Le nettoyage regroupe un large panel d’interventions, ramasser les journaux et autres détritus tombés au sol pendant le vol, aspirer les moquettes, changer les têtières sur chaque siège, repositionner les ceintures de sécurité, nettoyer les tablettes, le cockpit et les hublots, reconditionner les sièges des classes avant… plusieurs dizaines de prestations sont effectuées dans un temps imparti, auxquelles s’ajoute parfois le Clean and Search sur certaines compagnies.

Comme pour le catering aérien, la Value Stream Mapping (VMS) est utilisée pour cartographier ses flux logistiques, optimiser leur pilotage, et ainsi éviter toute forme de gaspillage.

En parallèle, Servair réalise également l’armement des cabines. Autrement dit : la gestion et le « reconditionnement » des couvertures, oreillers, casques audio, trousses récréatives ou d’agrément. Son système informatique expert permet d’ajuster et de réguler au mieux les dispositifs techniques et humains aux besoins des compagnies clientes. Comme pour le catering aérien, la Value Stream Mapping (VMS) est utilisée pour cartographier ses flux logistiques, optimiser leur pilotage, et ainsi éviter toute forme de gaspillage.

 

L’activité Assistance Maintenance, le nettoyage spectaculaireIl s’agit en effet de faire subir aux avions une véritable cure de jouvence par une inspection et un nettoyage en profondeur, avec changement des pièces qui le nécessitent et, éventuellement, un coup de peinture. Ce chantier, qui entraîne un démontage partiel de certaines parties de l’appareil, mobilise de nombreuses équipes de Servair qui cohabitent avec celles de la compagnie et d’autres sociétés sous-traitantes, le tout avec l’accord préalable du constructeur.